L'expérience de Kenzen Takahashi avec la caméra plein format FX9

Le directeur de la photographie émergent Kenzen s’intéresse à la réalisation de films depuis son enfance. Il a fait parler de lui sur les réseaux sociaux avec sa superbe vidéo de démonstration filmée avec sa caméra FX9 en 2020, une année marquée par la distanciation sociale.

L’interview présente des clips du film de présentation de Kenzen Takahashi, destiné à des publics matures.

Des débuts prometteurs

Basé dans la région de la baie de San Francisco, le jeune directeur de la photographie ambitieux Kenzen Takahashi a déjà attiré l’attention de la communauté créative avec sa démonstration frappante filmée avec la caméra plein format FX9 de Sony. C’est un parcours peu habituel qui a mené Ken à la réalisation de films. Il raconte : « J’étais figurant dans Thirteen Reasons Why, une série pour adolescents signée Netflix, avec ma (désormais) petite-amie qui est également devenue ma partenaire de production. Sur le plateau, j’observais constamment l’équipe travailler, je leur posais des questions et je prenais des notes sur tout ce que je voyais. »

Kenzen Takahashi avec la FX9

Se lancer

Grâce à sa persévérance, Ken est passé de la figuration à l’autre côté de la caméra en tant qu’assistant de production, avant de percer en tant que machiniste sur le tournage de Thirteen Reasons Why, puis sur celui de Matrix 4. Pour progresser dans son parcours de cinéma, Ken a rapidement compris qu’il devait créer sa propre œuvre : « Il était évident que j’avais besoin de faire un film pour me faire connaître au sein de l’industrie et établir ma crédibilité. »

Je pense que la FX9 peut rivaliser avec toute caméra, y compris celles 20 000 à 40 000 dollars plus chers.

Kenzen Takahashi, cinematographer

Réalisation d'une vision créative

Ken a commencé seul et s’est attelé à la tâche de constituer une équipe pour réaliser le projet. Inévitablement, il a dû gérer différentes tâches de production, de la direction et de l’utilisation de la caméra à l’installation des lumières et du son. Pendant la pandémie du coronavirus, il a fait appel à des amis et à des connaissances de l’époque lorsqu’il travaillait en tant que figurant et membre de l’équipe de tournage. « À cause de la pandémie de Covid, de nombreuses personnes créatives se sont retrouvées désœuvrées », explique Ken. « Heureusement, j’ai profité de l’occasion en faisant participer des personnes très talentueuses. »

Tournage d'une scène de rue avec une actrice, à l'aide de la FX9

Placer la barre très haut

Dès le début, Ken était déterminé à créer un film qui réponde aux critères des productions hollywoodiennes pour mettre en valeur ses ambitions créatives et ses capacités techniques. Il souhaitait pour cela une caméra à la hauteur de la tâche. Après des recherches minutieuses, il a opté pour la FX9 de Sony qui propose un mode Dual Base ISO et la technologie des couleurs S Cinetone™. « Je savais que je voulais une caméra plein format », déclare Ken. « Cependant, je n’arrivais pas à trouver une caméra qui réponde à mes attentes en termes de budget et de qualité d’image. Puis, je me suis souvenu avoir regardé des séquences d’essai de la FX9 sur Vimeo, et je me suis rappelé avoir été vraiment épaté par sa qualité. La qualité d’image est primordiale, le résultat est si beau. »

Une qualité 10 bits supérieure à celle des caméras 12 bits

Ken se souvient avoir été frappé par la qualité de ses premières prises de vue d’essai avec la FX9. « Même un tournage en 10 bits me donnait une latitude, une profondeur et des couleurs exceptionnelles par rapport à mon ancienne caméra 12 bits. » Ken a filmé sa démonstration principalement en mode Cine-EI, en utilisant le mode de couleur S-Gamut3.cine et le format S-log3 pour obtenir la plus grande plage dynamique possible. « Les skin-tones sont superbes, même sans post-production, » souligne Ken : « C’est pour cela que je suis tombé amoureux de la qualité d’image lorsque j’ai vu les séquences d’essai. » L’utilisation du codec XAVC-I performant de Sony a permis à Ken d’obtenir une qualité d’image exceptionnelle grâce au capteur 6K de la caméra, tout en bénéficiant de fichiers compacts et faciles à gérer.

Schéma descriptif de l'éclairage de jour fourni par Kenzen Takahashi

Schéma descriptif de l’éclairage de jour fourni par Kenzen Takahashi

Une confiance absolue dans votre caméra

« J’étais vraiment heureux de posséder une caméra (la FX9 de Sony) et d’en être entièrement satisfait », déclare Ken. « Si le rendu est mauvais, c’est de ma faute, pas celle de la caméra. Je ne peux rien lui reprocher. C’est ce qui a permis en grande partie de réaliser cette démonstration. Si je l’avais tournée avec une autre caméra, j’aurais peut-être obtenu une image moins bonne et je me serais demandé si la qualité de la démonstration aurait pu être meilleure. Je ne me pose pas ce genre de questions avec la FX9, dont je suis très reconnaissant. »

La FX9 installée sur une Mercedes pour une scène de conduite

Le mode Dual ISO permet de filmer plus longtemps au crépuscule

Comme l’explique Ken, la double capacité ISO native et le filtre à densité neutre variable de la caméra ont permis une plus grande liberté créative pendant le tournage. « Je pouvais rester sur une grande ouverture pendant tout le tournage. Je pouvais aussi modifier légèrement la densité neutre au lieu de régler l’éclairage. Beaucoup de nos scènes de nuit ont été tournées à la tombée de la nuit, car notre budget était très limité et je voulais créer une séparation avec l’arrière-plan. Cela aurait été impossible sans une sensibilité ISO de 4 000. Elle vous permet de filmer une trentaine de minutes supplémentaires à la tombée de la nuit. Il suffit de modifier régulièrement la densité neutre et la sensibilité ISO. À aucun moment je n’ai souhaité avoir une plage plus dynamique. Cela ne m’a pas traversé l’esprit. Je pense que la FX9 peut rivaliser avec toute caméra, y compris celles 20 000 à 40 000 dollars plus chers. »

Tournage à la tombée de la nuit avec la PXW-FX9

Je me souviens avoir regardé des séquences d'essai d'un internaute filmées avec la Sony FX9, qui m'ont véritablement épaté. Après les avoir visualisées, j'étais sidéré par la qualité d'image. C'est vraiment un élément primordial, et le résultat était si beau.

Mise au point automatique rapide et précise

La mise au point automatique hybride rapide de la FX9 est une autre caractéristique principale qui a aidé Ken à produire des résultats dignes d’une production hollywoodienne avec moins d’efforts. « Comme nous n’avions pas de premiers assistants-opérateurs pendant une grande partie du tournage, pouvoir utiliser la mise au point automatique avec précision m’a été très utile. Un jour, nous filmions un travelling, et mon premier assistant-opérateur était occupé au réglage de la mise au point toute la journée. Nous utilisions un 50 mm à F1.4 et je voyais qu’il n’était pas rassuré. Je lui ai dit : « Ne t’inquiète pas, fais semblant et on passera la mise au point en automatique ». C’était très drôle. Quelqu’un est allé le voir après et l’a complimenté sur son travail, en lui disant que la mise au point était très nette tout le long de la prise, alors qu’elle était entièrement automatique. »

Scène intérieure avec la FX9 et un viseur externe, et scène extérieure avec la FX9 sur un trépied.

« Le plein format est l'avenir »

Ken est convaincu que la FX9 a joué un rôle majeur dans son parcours créatif. « Les réactions des autres, qui ont notamment loué la qualité naturelle du grain et qui ont comparé ma production à un film, m’ont aussi fait réfléchir. Jamais tant de personnes ne se sont approchées de l’écran en s’exclamant : « le rendu est excellent ». Cette qualité a été permise en grande partie par le plein format, et je pense vraiment que c’est l’avenir. C’est la raison principale pour laquelle j’ai choisi la caméra FX9 de Sony. Sa profondeur de champ est extra, les gens aiment beaucoup cet aspect, et sa technologie de couleurs est aussi exceptionnelle. C’est une véritable solution complète. »

Schéma descriptif de l'éclairage de nuit fourni par Kenzen Takahashi

Schéma descriptif de l’éclairage de nuit fourni par Kenzen Takahashi

Faire bonne impression

Dès que Ken a publié sa démonstration terminée sur Facebook, les compliments ont vite afflué. Elle a très vite retenu l’attention de Jakub Stupakowski, responsable marketing chez Sony :

« Nous adorons voir les productions des cinéastes tournées avec nos caméras. Nous apprécions leur feedback sur ce qu’ils aiment et sur les éléments à améliorer dans les prochaines mises à jour du firmware. Nous ne nous contentons pas de dialoguer avec les grands noms du cinéma, mais aussi avec les jeunes directeurs de photographie que nous repérons grâce à leurs publications sur les réseaux sociaux. Le contenu de Ken m’a frappé comme étant l’une des meilleures séquences FX9 que nous ayons vues, et ce fut un plaisir de le présenter lors de notre événement numérique Rewrite The Future. La démonstration de Ken témoigne non seulement des capacités de la caméra, mais également du talent de toutes les personnes impliquées dans sa réalisation. Nous sommes impatients de découvrir les futures créations de la FX9 et de ses utilisateurs. »

Acteur dans une scène de nuit de la démonstration

Recherche d'une qualité d'image optimale

Les gens me demandent souvent de les conseiller sur le choix d’une caméra. « La qualité d’image est ce qui compte le plus. Beaucoup de gens font des recherches sur les caractéristiques des caméras, leur résolution, etc. Tout le monde en parle. Personnellement, je préférerais voir des séquences tournées par un très bon directeur de la photographie. Cela déterminera s’il s’agit vraiment d’une bonne caméra. »

Loading video...

Film de présentation de Kenzen Takahashi destiné à des publics matures.