Innovation de dernière génération : CGU et production de news

Que devrions-nous privilégier : l’innovation ou le besoin ? Devrions-nous développer de nouvelles technologies en fonction des besoins spécifiques ou adapter les technologies existantes à de nouvelles fins ? Je ne veux pas sembler contradictoire, mais selon moi, il est important de faire les deux. En particulier dans le monde du broadcast, où il faut constamment être à la pointe de la technologie. Plus le CGU (contenu généré par les utilisateurs) fourni par les journalistes citoyens est utilisé pour les programmes d’informations, plus cela devient clair : les technologies grand public façonnent la production de news professionnelle.

Les leçons et les promesses des réseaux sociaux

Les plateformes de réseaux sociaux révèlent les tendances et l’état d’esprit actuels. Ils peuvent servir de premier support aux réactions et aux déclarations des politiciens. Ces dernières années, ils sont devenus la principale source de contenus d’actualités générés par les utilisateurs. Il suffit d’un compte sur un de ces réseaux sociaux et d’un smartphone et vous voilà journaliste citoyen, capable de créer et de diffuser à lui seul du contenu sur des appareils mobiles et de partager ce qu’il veut avec le monde d’une simple pression sur un bouton. La qualité du contenu produit à l’aide de ces outils ne cesse de s’améliorer grâce aux smartphones 4K et aux applications de montage vidéo faciles à utiliser. De plus, le déploiement de la 5G devrait favoriser une connectivité universelle. Plus important encore, les réseaux sociaux ont mis au point des systèmes de diffusion de contenu incroyables. Grâce à la géolocalisation et aux données comportementales, les plateformes adaptent les contenus aux différents publics. Dans un monde inondé de contenu, se démarquer n’est pas chose facile. C’est pourquoi un public captivé vaut de l’or. Si les organes de presse utilisaient des systèmes similaires, ils seraient en mesure d’améliorer à la fois l’approvisionnement et la distribution du contenu. Ces données faciliteraient l’accès quasi immédiat aux récits des témoins des événements, réduisant ainsi le temps avant diffusion et optimisant le contenu diffusé. Mais à plus long terme, cela signifierait être capable de cibler et, d’une certaine façon, de personnaliser la production de news, de s’adresser à des publics plus restreints et plus impliqués : un contenu adapté au public, disponible plus vite. L’appétit pour le contenu vidéo est évident.

Une demande en hausse pour les actualités

Selon une étude menée par IHS Markit, les actualités sont déjà le genre de contenu vidéo le plus visualisé par les consommateurs sur des appareils mobiles et en dehors de leur domicile. Près de 40 % des utilisateurs d’appareils mobiles y accèdent quotidiennement et près des trois quarts une fois par semaine ou plus. Plus il y a de vidéos visionnées, plus de nouvelles vidéos sont produites et inversement. C’est pourquoi l’on peut s’attendre à ce que ces chiffres augmentent. De plus, la réalité augmentée et les appareils portables pourraient pousser cette tendance à la hausse encore plus rapidement. Qu’il s’agisse de lunettes, de montres ou d’autres outils de lifelogging, ces dispositifs sont conçus pour nous permettre de mieux appréhender le monde et ce de manière quasi constante. Ce mode de vie pousse les consommateurs à être connectés en permanence, à enregistrer en continu ce qu’il se passe autour d’eux et donc à générer d’importants volumes de CGU. Selon le rapport de Sony mené en partenariat avec IHS Markit, le CGU représentera déjà un peu moins de 10 % de tout le contenu en ligne d’ici la fin de l’année. Mais selon les prévisions, il atteindra un peu moins de 20 % d’ici 2025. Avec environ 400 heures de vidéo téléchargées sur YouTube chaque minute, cela n’a rien d’étonnant. Et à mesure que ces téraoctets sur pétaoctets de contenu continuent d’augmenter, la façon dont nous les traitons, les gérons et utilisons devient de plus en plus importante.

Gestion et coordination

Fini le temps où les films d’actualités s’accumulaient dans des sous-sols poussiéreux ou sur le bureau des rédacteurs en chef. Les étagères contenant les archives et les chariots remplis de films d’actualités ont été remplacés par des racks de serveurs. Le contenu numérique présente cependant de nombreux défis pour les sociétés de production concurrentes, en particulier pour celles qui cherchent à utiliser le CGU en plus de leur propre contenu. Au fur et à mesure que les volumes augmentent et que les workflows évoluent, les besoins sont devenus évidents :

  • Stockage : assurer la sécurité d’importants volumes de contenu et les archiver sur le long terme.
  • Collaboration : partager facilement et de manière fluide du contenu entre les journalistes et les rédacteurs en chef.
  • Formats : pouvoir gérer n’importe quel format de fichier audio, vidéo ou d’image, depuis n’importe quelle plateforme ou n’importe quel appareil.
  • Accès en tout lieu : supprimer les contraintes liées à l’emplacement avec un contenu basé sur le cloud.
  • Rapidité : qu’il soit récent ou archivé depuis longtemps, tout le contenu doit être accessible. Rapidement.

Voici les idées clés à l’origine de la conception et du développement de notre système de production multiplateforme, Media Backbone Hive. Notre objectif est de rationaliser les workflows de broadcast. Notre système a été conçu pour rendre la production de news plus rapide, plus intelligente et plus performante, que le contenu soit propre ou généré par l’utilisateur. Voilà notre façon d’innover.

Quelles autres tendances se profilent ?

Les organes de presse utilisent de plus en plus de technologies, qu’il s’agisse de matériel, de logiciels ou d’algorithmes. Les drones permettent de réaliser des vidéos aériennes de manière plus sûre et plus économique, dans des endroits parfois inaccessibles aux journalistes. Les programmes de reconnaissance faciale ont permis d’identifier des visages dans une foule et cette technologie pourrait servir à identifier des points de repère et vérifier l’authenticité des CGU. Pour ce qui est du CGU, notre secteur réagit à ce que les journalistes citoyens produisent. Longue vie au CGU.

Rapport IHS Markit, Journalisme citoyen : L'intérêt d'exploiter efficacement le contenu généré par les utilisateurs pour la diffusion d'informations