La densité neutre automatique de la FS5 mise à l'essai par Philip White

A la fin de 2015, la FS5 a été lancée comme la « première caméra Super 35 mm au monde à être dotée d’un filtre à densité neutre variable électronique (ND) ». Contrairement aux filtres optiques classiques, le filtre à densité neutre de la FS5 peut être contrôlé à partir des réglages 1/4ND à 1/128ND de façon linéaire, ce qui facilite le contrôle de la profondeur de champ dans des conditions d’éclairage variables.

Loading video...

Quelques semaines avant le salon NAB 2016, Sony m’a demandé si j’étais intéressé de filmer avec la PXW-FS5 en utilisant une nouvelle caractéristique. La version 2 du firmware promettait d’aller encore plus loin grâce à un mode entièrement automatique. En tant que cinéaste pour événements live, j’ai appris à être sceptique concernant tout ce qui est automatique, mais dans le cas présent, cela pouvait être très utile. Si cela fonctionnait…

Etre capable de se déplacer librement avec les deux mains sur le support pivotant tout en sachant que la densité neutre automatique de la caméra se charge de l'exposition était une perspective très alléchante.

Philip White
Wedding Videographer

Conditions du test

Comme cette fonctionnalité était encore en version bêta, je n’avais pas envie de prendre de risques sur un véritable événement. A la place, nous avons organisé un mariage fictif, réservé une salle, embauché de jeunes mariés, une équipe pour la coiffure et le maquillage, et un photographe. J’ai également demandé à des collègues du secteur comment ils pourraient utiliser la fonction auto ND dans leur travail. La réponse dominante fut que l’auto ND serait incroyable pour les cinéastes qui utilisent des supports pivotants. Etre capable de se déplacer librement avec les deux mains sur le support pivotant tout en sachant que la densité neutre automatique de la caméra se charge de l’exposition était une perspective très alléchante. Gardant cela à l’esprit, j’ai sollicité un opérateur de Steadicam expérimenté pour se charger de l’essai de ce point de vue. Alors qu’il utilisait la PXW-FS5 fixée en permanence à un support pivotant, j’utilisais la caméra sur un trépied. Pour obtenir une compréhension très claire du fonctionnement de l’auto ND dans chaque environnement, nous avions décidé de faire le film avec la fonctionnalité activée en permanence. Comme la fonction auto ND faisait partie d’une nouvelle mise à jour du firmware, aucun de nous n’avait d’expérience antérieure concernant l’activation de la fonction sur la caméra. C’était simple. En deux ou trois clics dans le menu, la fonction était activée et prête à l’emploi. Nous avions également attribué la fonction auto ND à l’un des boutons personnalisés de la FS5, commodément situés à côté des contrôles du filtre à densité neutre variable. Une fois attribuée, nous pouvions désactiver l’auto ND, si nécessaire, simplement en appuyant sur une touche. Tout au long de la journée, nous avions organisé différentes scènes dans des conditions d’éclairage différentes et plutôt difficiles.

Résultats fluides

Ce qui m’a surpris à propos de la fonction auto ND, c’était à quel point elle pouvait s’adapter et conserver une exposition correcte. Mon expérience passée avec quoi que ce soit d’« automatique » m’a amené à penser que ce ne serait pas parfait et que j’aurais besoin de faire mes propres ajustements manuels. Je m’attendais à des résultats mitigés. J’avais tort. Les résultats de chaque scène que nous avions filmée étaient réalistes, et l’exposition de la scène correspondait presque exactement à ce que j’aurais fait si j’avais piloté la caméra entièrement en mode manuel. Sur une douzaine de prises tout au long de la journée, nous avions testé la façon dont l’auto ND fonctionnerait dans des conditions d’éclairage changeantes. Là encore, mon expérience antérieure en matière de contrôle d’exposition automatique m’a amené à craindre des variations brusques de l’exposition à mesure que la lumière changeait. Ce n’était pas le cas. Que nous nous déplacions de l’intérieur vers l’extérieur ou vice versa, ou même lorsque nous tournions autour de nos sujets à la lumière directe du soleil, les résultats étaient constamment fluides. La caméra s’était simplement adaptée sans variations brusques perceptibles.

Les résultats de chaque scène que nous avions filmée étaient réalistes, et l'exposition de la scène correspondait presque exactement à ce que j'aurais fait si j'avais piloté la caméra entièrement en mode manuel.

Philip White
Wedding Videographer

En tant que cinéaste d’événements live, je comprends plus que d’autres l’importance d’être en mesure de se déplacer librement avec une caméra. Il n’y a pas de honte à utiliser un réglage automatique sur une caméra si cela vous offre la possibilité de tourner rapidement et en toute liberté. La PXW-FS5 est parfaite pour cela et avec l’ajout d’une fonctionnalité innovante comme l’auto ND, cela me montre que Sony est entièrement sur la même longueur d’onde que nous, les cinéastes.

Informations supplémentaires :

Philip White est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de l’événement et des films de mariage, dont le travail l’a amené à parcourir le monde, créant des vidéos de mariages à travers l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Il compte parmi ses clients des têtes couronnées, des stars du cinéma et de la télévision, des lauréats aux Oscar et des stars internationales du sport. En 2012, Philip a remporté le prestigieux prix de l’industrie du mariage (Wedding Industry Award) dans la catégorie Meilleur vidéaste de mariage d’Angleterre et a par la suite remporté des prix régionaux de l’industrie du mariage pendant quatre années consécutives. En 2014, Philip a obtenu le titre de Vidéaste (Master Videographer) par l’Association nationale italienne des vidéastes.

Réservez votre démonstration personnelle de la PXW-FS5