NUCLeUS optimise le workflow chirurgical à l'hôpital UZ Leuven

Notre plate-forme NUCLeUS de vidéo sur IP améliore l’ergonomie et la coopération dans les salles d’opération et les salles de traitement de l’un des principaux centres hospitaliers universitaires de Belgique. Le système permet aux chirurgiens et au personnel médical du centre hospitalier de Louvain d’envoyer des vidéos en direct vers n’importe quel écran de la salle d’opération, de les partager avec d’autres sites ou d’enregistrer leur contenu pour le partager.

Notre aide

Le défi

  • Le centre hospitalier universitaire de Louvain (UZ Leuven) est un centre hospitalier important comptant près de 2 000 lits et environ 1 500 médecins.
  • L’acheminement et l’enregistrement des prises de vue chirurgicales exigeaient des équipements spécialisés et de multiples branchements des câbles, qui étaient très chronophages.

Le résultat

  • Notre plate-forme NUCLeUS de vidéo sur IP permet aux équipes cliniques réaliser des milliers d’interventions chirurgicales chaque année,
  • simplifie le branchement des câbles et permet une utilisation plus performante des ressources des salles d’opération.
  • Une vidéo en direct peut être envoyée instantanément à n’importe quelle destination dans la salle d’opération ou à l’extérieur.

La solution

  • Le système NUCLeUS est installé dans 34 salles d’opération numériques et d’autres zones de l’hôpital.
  • Les flux vidéo des caméras endoscopiques et d’autres sources peuvent être affichés en local ou envoyés vers l’ensemble du réseau informatique de l’hôpital.
  • Le contenu est enregistré sur le serveur central pour l’analyse post-opératoire, l’enseignement et la formation.

Produits associés

Contactez-nous pour en savoir plus

Un neurochirurgien peut être positionné au-dessus d'un patient, en regardant dans le microscope tandis qu'une infirmière lui passe les instruments chirurgicaux. Si cette infirmière peut voir ce que le chirurgien voit, ils peuvent anticiper bien mieux leurs besoins. NUCLeUS améliore cette coopération indispensable au sein de l'équipe.

Professor Erwin Bellon
IT Manager Multimedia & Telematics, UZ Leuven

Toutes les sources vidéo, tous les écrans

NUCLeUS est installé dans 34 salles d’opération entièrement numériques, où ce système facile à utiliser permet d’acheminer n’importe quelle source d’image vers n’importe quel écran si nécessaire. On le trouve également dans huit salles de chirurgie ambulatoire, trois salles de chirurgie oculaire et onze salles d’endoscopie, où ce système est principalement utilisé pour la capture et l’enregistrement d’images. Pour cette application, il est relié à des sources vidéo de deux hôpitaux partenaires qui se trouvent jusqu’à 80 kilomètres de distance de l’UZ Leuven. « Les salles d’opération modernes sont des environnements où il se passe beaucoup de choses », explique le professeur Erwin Bellon, responsable informatique multimédia et télématique à l’UZ Leuven. « Il y a beaucoup d’équipements (endoscopie, monitoring du patient, échographie, etc.), et chaque équipement a généralement son propre écran. En tant que chirurgien opérant dans un espace relativement restreint, vous devez parfois agir comme un contorsionniste, en tournant en permanence votre tête et en changeant de position pour consulter ces différents écrans. Avec NUCLeUS, il est beaucoup plus facile pour le chirurgien de voir l’image dont il a besoin, que ce soit les radios, les signes vitaux ou autre, sur un écran qui se trouve à proximité. »

Câblage plus simple, utilisation plus efficace des ressources

NUCLeUS offre plusieurs avantages aux équipes chirurgicales et aux infirmières de l’UZ Leuven, tout en assurant une flexibilité supplémentaire et des économies d’échelle intéressantes à son personnel informatique. N’importe quel type de source vidéo est numérisé dans un flux IP et acheminé par un câble réseau universel, ce qui signifie que les connexions physiques entre les équipements sont plus simples. Et comme les prises réseau supplémentaires sont relativement bon marché, il y a toujours une prise à proximité sur laquelle brancher un équipement mobile. Depuis l’arrivée de NUCLeUS, les équipements consacrés à l’enregistrement vidéo ont disparu de la salle. Des serveurs situés à des centaines de mètres de là assurent l’enregistrement, ce qui élimine le besoin d’encombrer un espace précieux dans la salle d’opération en générant de la chaleur et de la poussière. En plus des économies d’échelle, la souplesse du système IP le rend également très intéressant pour le personnel informatique et les ingénieurs. « Auparavant, si un chirurgien voulait un enregistrement vidéo d’une procédure, pour la partager avec des collègues ou la présenter lors d’une conférence, cela impliquait de débrancher un grand nombre de câbles, commente Kris Schoonjans du service d’Ingénierie clinique. Et pour diffuser la vidéo au public lors d’un atelier, nous devions apporter le matériel de visioconférence dans la salle d’opération. Maintenant, c’est tellement plus simple, et avec une qualité d’image supérieure. » « Et comme NUCLeUS offre des API, les images ou les vidéos peuvent être importées automatiquement dans nos dossiers médicaux », ajoute le professeur Bellon. « Nous avons hâte que les autres avantages du traitement des images en temps réel, par exemple pour améliorer la visibilité des petits vaisseaux sanguins et des structures vasculaires, puissent être intégrés aux procédures médicales de routine sous la forme d’un service disponible sur l’ensemble du réseau. »

Améliorer la communication en salle d'opération

NUCLeUS offre non seulement une meilleure ergonomie aux chirurgiens, mais également une meilleure coopération entre tous les membres de l’équipe chirurgicale. Le fait de fournir à tout le personnel présent en salle d’opération une image claire de ce qu’il se passe offre de grands avantages économiques, comme l’explique le professeur Bellon : « Un neurochirurgien pourrait être positionné au-dessus d’un patient, en regardant dans le microscope tandis qu’une infirmière lui passerait les instruments chirurgicaux. Si cette infirmière peut voir ce que le chirurgien voit, ils peuvent anticiper bien mieux leurs besoins. De même, l’opérateur d’un cœur-poumon artificiel se tient généralement quelque part dans un coin derrière l’équipement, mais il doit se coordonner avec les actions du chirurgien. NUCLeUS améliore cette coopération indispensable au sein de l’équipe. » « Très utile pour l’enseignement, NUCLeUS a également permis aux médecins de parvenir plus facilement à un consensus sur une procédure délicate ou d’obtenir des conseils de leurs collègues », commente Philippe Koninckx, professeur d’obstétrique et de gynécologie qui travaille depuis de nombreuses années à l’UZ Leuven. « Sans quitter son bureau, un professeur peut garder un œil sur le travail de jeunes chirurgiens en salle d’opération. Par ailleurs, le fait qu’il soit si simple d’appeler un collègue permet de réduire considérablement les obstacles qui empêchent de demander conseil. » Et surtout, l’architecture ouverte de NUCLeUS ne contraint pas l’UZ Leuven à utiliser les dispositifs d’imagerie d’un fabricant spécifique. Le système est compatible avec presque tous les types de source vidéo, dans n’importe quel format ou résolution. Le personnel médical est également impressionné par la fiabilité de ce système qui couvre tout l’hôpital : « Ils s’attendent tout simplement à ce qu’il fonctionne ! », conclut le professeur Bellon.