Faciliter la transition vers l'IP pour la production Live

Pour le marché du broadcast, les avantages liés à l’utilisation de l’IP pour la production Live, notamment une plus grande flexibilité, des workflows plus performants et la possibilité d’adopter des avancées créatives, comme la 4K et au-delà, sont de plus en plus évidents. Mais pour la plupart, la transition vers des workflows Live IP semble être une perspective complexe et décourageante. Cela amène donc à se demander non pas « si », mais « quand » le changement se fera sentir.

Pourquoi sont-ils si inquiets ?

En tête des préoccupations de nombreux diffuseurs et gestionnaires de cars régie se trouve le manque d’interopérabilité. Personne ne souhaite investir dans des infrastructures qui ne s’adaptent pas facilement aux technologies existantes ou à de futurs investissements, car leur transformation peut coûter beaucoup de temps et d’argent. De surcroît, l’IP modifie les workflows et les bonnes pratiques de travail que la plupart des ingénieurs broadcast ne sont actuellement tout simplement pas capables de gérer. Ces points peuvent sembler insurmontables, mais avec les bons partenaires et les bons supports, ils sont gérables.

Intéressons-nous d'abord à l'interopérabilité.

Pendant que certains fabricants ont construit leur approche autour de systèmes exclusifs et fermés, d’autres ont ouvert leurs oreilles. Nous avons placé le partenariat au cœur de notre approche de développement de la Networked Media Interface pour développer l’interopérabilité. Grâce à notre association avec 42 autres sociétés offrant une large gamme de produits nécessaires à l’ensemble du workflow de production Live, de Juniper à Altera, de Cisco à Fujitsu, il devient facile de trouver des solutions parfaitement intercompatibles.

Nous savons également que les diffuseurs ne veulent pas toujours partir de zéro avec les tout nouveaux produits IP natifs. La plupart souhaite continuer à utiliser SDI, tout en utilisant l’IP, du moins encore pour quelques années. Il est également parfois tout simplement impossible financièrement de supprimer et remplacer l’intégralité de votre équipement. Grâce à nos châssis NXL-318FR et à nos cartes NXL-IP40F qui transforment les signaux SDI A/V standards en signaux IP, et vice versa, nous permettons aux diffuseurs d’adopter une approche hybride. Les diffuseurs peuvent ainsi bénéficier d’une production Live IP et d’appareil SDI hérités. Ils peuvent ensuite passer au fil du temps à des appareils réseau IP, ce qui garantit une transition en douceur.

Maintenant que les bons outils sont en place, comment les diffuseurs peuvent-ils former leurs équipes à les utiliser correctement ?

Nous avons permis aux diffuseurs de faire face à de nombreuses transitions au fil des ans, du film au cinéma numérique, de la SD à la HD, et nous savons qu’avoir les compétences adaptées est essentiel pour gérer les changements. Cela est probablement encore plus pertinent avec Live IP, où les compétences sont radicalement opposées à la norme. Mais la récompense est encore plus grande. Apporter des compétences généralement associées aux ingénieurs informatiques permet non seulement aux diffuseurs d’utiliser efficacement la technologie IP, mais aussi de faire évoluer leurs activités et la carrière de leurs ingénieurs.

Live System Manager, une partie intégrante de la Networked Media Interface, fait le plus gros du travail, des paramètres d’adresses IP à la configuration des appareils, mais il faut malgré tout acquérir un certain nombre de compétences. Les ingénieurs broadcast doivent donc se familiariser avec certains principes de la technologie de réseau s’appliquant à la production Live comme :

  • La pile de protocoles réseau et les flux de messages
  • La structure de paquets et d’images
  • Le routage réseau et le changement de principes
  • La technologie multipoint et multidiffusion
  • La connaissance des réseaux virtuels (VLAN), notamment la description des modes d’accès et de port de car régie, la configuration et la surveillance des réseaux locaux (LAN), la description de concepts VLAN natifs et l’usage d’Inter-VLAN

Ainsi que des critères essentiels Live IP, comme se familiariser avec les normes SMPTE ST 2022, le codec LLVC et assurer la synchronisation. Avec le bon support, ces compétences ne sont pas difficiles à acquérir. C’est pourquoi nous travaillons étroitement avec les diffuseurs et les autres entreprises pour les aider à appréhender ce changement. Que ce soit via un support individuel, via nos modules de formation e-learning accessibles ou via la formation de certification que nous développons avec nos partenaires Networked Media Interface, nous pouvons combler vos lacunes. La transition vers l’IP pour la production Live est révolutionnaire, mais n’a rien de complexe. En adoptant une approche hybride, les diffuseurs peuvent commencer doucement et se former à la production Live IP au fur et à mesure de la transition. Si vous souhaitez migrer, contactez-nous directement ou inscrivez-vous à nos actualités Live IP pour en savoir plus sur nos offres et solutions. Sony Services est là pour faciliter votre transition vers l’IP pour la production Live.

Contactez-nous pour discuter de vos besoins