Documentaire : racontez votre histoire

Filmez le documentaire de vos rêves avec des caméras, des objectifs et des formats optiques puissants.

Avancées en tournage

Grâce à Sony, c’est le moment idéal de filmer des documentaires. Les choix de caméras, de formats optiques et d’objectifs n’ont jamais été aussi bons. Et que vous préfériez tourner au poing, à l’épaule ou à l’aide d’un trépied, Sony a tout ce qu’il faut pour que vous racontiez votre histoire comme vous ne l’avez jamais fait.

Tournage de documentaires : mieux que jamais

La technologie numérique a transformé le tournage de documentaires. Mais elle n’a pas changé le corps humain ou les lois de l’optique. Naturellement, les caméras pour documentaires de Sony offrent la technologie numérique la plus avancée partout. Mais elles respectent aussi vos exigences pratiques par rapport à votre style de tournage, votre choix d’objectif et plus encore.

Taille de l’image : un choix de tailles d’image

Il n’y a pas si longtemps, le tournage de documentaires n’avait qu’une seule taille d’image : la pellicule 16 mm. Maintenant, vous avez le choix : le format Super 35 plus grand qui embellit cinématographiquement vos sujets ou le format pour le journalisme électronique de 2/3 po utilisé communément pour la télévision en direct et les sports. Et si vous recherchez tout de même l’effet du 16 mm, Sony vous l’offre également.

Style journalisme à 2/3 po

Il y a de bonnes raisons qui expliquent pourquoi les caméras d’épaule à 2/3 po dominent la prise de vue mobile dans le monde tumultueux des nouvelles télévisées. Comparativement au Super 35, c’est beaucoup plus facile de conserver une mise au point adéquate. Les objectifs à rapport de zoom élevé vous donnent la flexibilité de cadrer vos prises de vue. Et le réglage du zoom, du diaphragme et de la mise au point motorisés se trouve à portée de main, parfait pour un caméraman seul.

Peu importe la distance focale de l’objectif, l’image plus petite à 2/3 po applique  un facteur de rognage de 2,5x comparativement au Super 35.

[1] 2/3 po

[2] Super 35

Super 35 cinématographique

Format d’image des longs métrages, le Super 35 excelle lors des mises au point sélectives qui guident l’attention de l’auditeur dans l’image. Vous pouvez composer de magnifiques prises de vue qui intègrent un arrière-plan flou et qui rehaussent vos sujets. Toutes choses étant égales par ailleurs, la physique d’une grande image apporte aussi au Super 35 une énorme sensibilité en situation de faible luminosité, une incroyable résolution et une diffraction très réduite.

Rob Scribner, propriétaire, Sky Tower Films, a utilisé la mise au point sélective du Super 35 pour son film « Warbird Pilot », un documentaire sur un rare groupe de personnes engagé à garder l’héritage des avions de combat américains en bon état.

Le meilleur des deux mondes

Si vous désirez les avantages de petits et grands capteurs dans une même caméra, vous devez découvrir le mode 2K Center Scan (balayage central 2K) qui est maintenant offert sur les F55, F5, FS7 et FS5. Dans ces caméras, le tournage standard utilise toute la surface du capteur Super 35, conservant ainsi le champ de vision complet du Super 35. Mais le mode 2K Center Scan détermine une « fenêtre » de taille réduite de moitié dans le cadre 4K. Il offre ainsi un facteur de rognage de 2x, ce qui revient à presque doubler la distance focale de votre objectif 35 mm. Par exemple, votre objectif 50 mm fixe équivaut à un objectif 100 mm, sans perte de lumière, ni dégradation de la qualité de l’objectif. 2K Center Scan est aussi excellent pour les objectifs 16 mm PL. Avec la F5 et la F55, cette fonction peut même servir avec des objectifs B4 de diffusion montés sur une monture de 2/3 po, à l’aide des adaptateurs de Sony, vendus séparément.

2K Center Scan aide à rendre des caméras sélectionnées encore plus polyvalentes.

[1] 2K Center Scan

[2] 4K Full Scan (balayage complet 4K)

Autres tailles d’image

En tant que fabricant de gammes complètes de caméras pour les consommateurs, les prosommateurs et les professionnels, Sony est là pour vous offrir des outils spécialisés en tournage de documentaire. Nous offrons la caméra point de vue FDR-X1000V 4K Action Cam phénoménale avec un capteur relativement petit de 1/2,3 po, les caméras 35 mm α7S II et α7R II 4K à cadre complet et une gamme complète de caméras compactes professionnelles pour des prises de vue légères, agiles et mobiles.

Sony offre une gamme complète de caméras et de taille de l’image pour un tournage spécialisé. Chaque taille de l’image possède son facteur de rognage distinctif.

[1] Plein cadre 35 mm

[2] 2/3 po

[3] 1/3 po

[4] Super 35

Objectifs : Changer de monture d’objectif sans changer de caméra

Plus qu’un simple ajout à la caméra, l’objectif est l’outil central lors de la narration visuelle. Avant, une caméra était dotée d’une monture d’objectif, appropriée pour un seul type d’objectifs interchangeables. Aujourd’hui, les caméscopes pour documentaires de Sony ont fait un grand bond en avant. Bien que les PXW-X500 et PXW-X400 acceptent des objectifs B4 2/3 po, les F55, F5, FS7 et FS5 ont toutes des distances focales extrêmement courtes. C’est pourquoi elles sont compatibles avec une gamme incroyablement étendue d’objectifs grâce à des adaptateurs.

Objectifs 2/3 po à monture B4

Conçus pour les capteurs de 2/3 po, les objectifs à monture B4 sont très populaires, car elles répondent à plusieurs besoins photographiques. Les objectifs offrent une plage de zoom incomparable. Ainsi, vous pouvez cadrer des paysages, créer des plans de situation, faire des entrevues et filmer la faune et la flore en utilisant un seul objectif. Par exemple, le zoom 40x – jamais vu dans d’autres types d’objectifs – est un choix attrayant en B4.

Les objectifs B4, comme le Fujinon® HA18x5.5m montré ici, allient légèreté et format compact à un zoom puissant.

Le zoom motorisé vous donne la capacité d’effectuer un recadrage prudent et modéré pendant une prise de vue. Le réglage se trouve à l’avant de la caméra, pour une utilisation à l’épaule, ou à l’arrière, pour les prises de vue sur trépied. La monture d’objectif B4 vous donne même accès à d’énormes objectifs BOX de terrain et de studio pour un zoom de 60x et 100x à ultra-haute puissance.

Étendez votre portée. L’objectif zoom motorisé de terrain 99x de Fujinon est monté sur la caméra F55 à l’aide de l’adaptateur optique LA-FZB2 et l’unité de suralimentation CA-4000.

Objectifs PL Cine

De Cooke à Angenieux, Fujinon, Zeiss et Leica, les objectifs de cinéma 35 mm à monture PL (Positive Lock) inspirent l’appréciation critique et la passion parmi les professionnels qui les utilisent. Les objectifs PL sont généralement offerts avec une distance focale fixe ou dans des zooms économiques. Ces objectifs offrent généralement un réglage fluide et continu du diaphragme ainsi que de solides engrenages pour le réglage externe de la mise au point, du diaphragme et du zoom. Conçus pour l’image en mouvement, ils réduisent au minimum la « respiration », le changement indésirable du grossissement de l’image pendant la mise au point. Ces objectifs zoom réduisent également « l’accélération », le changement indésirable du diaphragme lors de l’utilisation du zoom.

Les cinéastes ont trouvé que les objectifs PL fixes de Sony offraient une valeur exceptionnelle pour leur argent.

Objectifs à monture FZ

En retirant l’adaptateur de monture PL fourni de la F55 et la F5, vous découvrez la monture d’objectif FZ native. Celle-ci prend en charge le SCL-Z18X140, un objectif zoom motorisé 14x. Idéal pour les projets de tournage mobile, cet objectif apporte des capacités surprenantes au tournage Super 35 mm : mise au point automatique/manuelle, diaphragme automatique/manuel, zoom motorisé/manuel et stabilisation d’image optique incroyablement efficace. L’utilisation du zoom motorisé, de la mise au point et du diaphragme nécessite l’interface CBK-DCB01.

Conçu pour la monture FZ native de la F55 et de la F5, le SCL-Z18X140 de Sony est doté d’un zoom motorisé 14x, d’une mise au point automatique/manuelle, d’un diaphragme automatique/manuel et de la stabilisation d’image.

 

Objectifs Sony à monture E

Dotées du système α à monture E, la PXW-FS7 et la FS5 de Sony peuvent prendre en charge un nombre grandissant d’objectifs Sony à monture E compacts, légers et économiques. Là où les objectifs SLR typiques sont conçus pour les photos, chaque objectif à monture E est conçu d’un bout à l’autre pour les images en mouvement. En photographie, une mise au point et un diaphragme motorisés et bruyants ne posent pas de problème. Dans les films, ces bruits peuvent être captés par les microphones intégrés. Les objectifs Sony à monture E réduisent au minimum le bruit. Dans les objectifs à image fixe, il est fréquent que la détente fasse un clic pour chaque ouverture de diaphragme. Dans les films, les clics sont visibles dans l’exposition lorsque vous changez les réglages pendant une prise de vue. Les objectifs Sony à monture E éliminent les clics. Dans les objectifs à image fixe, un zoom fluide n’est pas requis pour prendre une photo. C’est pourquoi il n’y a pas de zoom motorisé dans les objectifs SLR. Mais Sony offre maintenant un trio d’objectifs zoom motorisés à monture E qui changera la manière de tourner un documentaire.

Un appareil qui change les règles pour les créateurs de documentaires : l’objectif zoom motorisé SEL-P28135G de Sony monté sur la PXW-FS7.

Il n’y a rien qui arrive à la cheville des zooms motorisés à monture E de Sony SEL-P28135G, SELP18105G et SEL-P18200. Ceux-ci exploitent l’entièreté de la taille de l’image Super 35, tout en offrant un zoom plus fluide que ce que vous pourriez arriver à faire à la main. La conception optique méticuleuse conserve la constance axiale de l’image sur toute la plage du zoom. Une ouverture constante élimine les changements d’exposition indésirables durant le zoom. La stabilisation d’image optique SteadyShot® de Sony réduit les effets de tremblement de la caméra, même quand vous êtes en déplacement. La mise au point interne ne changera pas la longueur totale de l’objectif. Et le zoom interne (sur le SEL-P28135G et le SEL-P18105G) signifient que l’avant de l’objectif ne s’agrandit pas, et donc qu’il n’interfère pas avec votre porte-filtres.

Les caméras à monture E de Sony prennent également en charge des objectifs α à monture A, grâce à des adaptateurs Sony. Cela ouvre la voie à de formidables possibilités, incluant l’œil de poisson f2,8 16 mm, le super téléobjectif G SSM f4 500 mm et le légendaire 135 mm f2,8 (T4,5) STF (mise au point à transition fluide).

Les adaptateurs de série LA-EA de Sony permettent à la FS7 d’être compatible avec toute la gamme d’objectifs α à monture A, en plus de la gamme croissante d’objectifs à monture E.

Objectifs SLR tiers

Grâce à une très courte longueur focale, les F55, F5, FS7 et FS5 de Sony prennent en charge le Canon® EF et d’autres objectifs SLR tiers en utilisant des adaptateurs tiers. Cela signifie que vous pouvez fixer beaucoup de types d’objectifs petits, légers et économiques. Vous avez accès à des tonnes d’objectifs spécialisés, incluant les objectifs inclinables, les super téléobjectifs et les objectifs œil de poisson. En fait, vous pourriez même être en mesure d’utiliser les objectifs SLR que vous possédez déjà. Les adaptateurs comprennent normalement aucun élément de verre, ils ne perdent donc pas de lumière.

L’adaptateur OptiTek® Canon ProLock Mark II vous permet de monter des objectifs Canon® EF sur la F5 et la F55 et de profiter du contrôle électronique de l’ouverture. Le follow focus de l’OptiTek OptiTron 2 est aussi montré, qui offre le réglage de la mise au point et du diaphragme avec ou sans fil.

Ergonomie : correspondre à votre style de tournage

Tout bon caméraman peut adapter une caméra à diverses situations de tournage. Sur un trépied? Aucun problème. À l’épaule? Très bien. Au poing? Allons-y. Mais les caméramans expérimentés savent qu’il y a une très grande différence entre une caméra improvisée pour un style de tournage et une caméra conçue méticuleusement pour une application particulière. Si vous passerez une grande partie de votre vie professionnelle à tenir une caméra à l’épaule ou au poing, cela vaut la peine de considérer sérieusement l’ergonomie de votre appareil. Sony le fait.

Caméra à l’épaule équilibrée

L’un des avantages d’une monture à l’épaule est la capacité à équilibrer l’objectif à l’avant avec la batterie à l’arrière, puis d’ajuster l’épaulière vers l’avant ou l’arrière afin d’obtenir l’équilibre parfait. Quand la caméra est bien ajustée, votre bras droit et votre avant-bras ne soutiennent pas le poids de la caméra. Vous êtes alors en mesure de tourner pendant des heures. Une caméra spécifiquement conçue pour être portée à l’épaule place également le viseur au bon endroit. Et elle présente les boutons de mise en marche et d’arrêt, de zoom, de mise au point, du diaphragme et du filtre de densité neutre exactement là où votre mémoire musculaire vous dit qu’ils devraient se trouver.

Les PXW-X500 et PXW-X400 de Sony sont des caméras de 2/3 po classiques, conçues dès le départ pour être utilisées à l’épaule. Les F55 et F5 de Sony obtiennent des résultats semblables grâce à un accessoire génial : la crosse d’épaule CBK-55BK. Un module arrière avec réglages audio, récepteur de microphone sans fil, entrées et sorties pour aider à équilibrer l’objectif. Une capsule de réglages avant comprend une rosette conforme aux normes de l’industrie et des ajustements pour le gain, l’ISO, la balance des blancs et plus encore. Et l’arche de l’épaulière comprend un généreux espace de réglage vers l’avant pour ajuster l’équilibre de la caméra.

Les F55 et F5 sont transformées quand elles sont montées avec la crosse d’épaule
CBK-55BK.

Confort au poing

Une caméra de poing doit toujours permettre de se glisser dans les endroits restreints. Pour filmer sur le vif. Pour suivre vos cibles. Pour filmer à grand-angle ou à angle faible avec facilité. Une caméra de poing devrait toujours fonctionner parfaitement sur votre poitrine ou votre épaule, stabilisée confortablement par votre main droite. Les Sony FS7 et FS5 font tout cela et plus encore. Les commandes de zoom, marche/arrêt et programmables sont situées sur la prise intelligente pivotante sculptée. Elles sont incroyablement ajustables pour un confort lors de l’utilisation.

La FS7 a offert une grande polyvalence au poing lors du tournage à Kanazawa, au Japon.

Caméras de collision, discrètes et POV

Les documentaires nécessitent souvent des prises de vue par des caméras discrètes et effacées, des caméras de collision et des caméras point de vue. Sony répond au besoin avec une gamme complète de caméras pour les consommateurs, les prosommateurs et les professionnels. Chose étonnante, la petite caméra FDR-X1000V 4K Action Cam offre même le chronocode.

Aussi petite soit-elle, la caméra FDR-X1000V 4K Action Cam de Sony offre toujours de précieuses fonctions comme le chronocode.

Pro audio : le son ajoute à l’image.

Une mauvaise mise au point peut rendre un cinéaste fou, mais rien ne perd un public plus rapidement qu’un son non professionnel. C’est pourquoi les créateurs de documentaires expérimentés portent une attention particulière à l’intégration caméra/microphone, à la sélection de capsule de microphone et à la qualité de la transmission du son du microphone sans fil. Et c’est aussi pourquoi les professionnels jumellent leurs caméras Sony avec des microphones et des casques d’écoute Sony.

Griffe porte-accessoires multi-interface (MI)

La griffe porte-accessoires multi-interface (MI) de Sony, intégrée dans la PXW-FS7 et la FS5, est particulièrement pratique pour les réalisateurs de documentaires. Parmi ses capacités, la griffe peut ajouter une alimentation c.c., des connexions audio et une fonction de marche/arrêt intégrée aux récepteurs de micro sans fil de série UWP-D de Sony. La série UWP-D combine une importante valeur grâce à la sélection de canal UHF automatique pratique, la qualité sonore du compresseur-extenseur numérique et la simplicité des ensembles préconfigurés.

Comme son nom l’indique, la griffe porte-accessoires multi-interface (MI) de la PXW-FS7 et de la FS5 prend en charge une pluralité d’accessoires, notamment le récepteur de microphone sans fil de série UWP-D (gauche) ou un éclairage HVL-LBPC, tous vendus séparément.

Récepteurs de microphone sans fil

Natif sur les PXW-X500 et PXW-X400 et compris dans la crosse d’épaule CBK-55BK pour les F5 et F55, le récepteur de microphone sans fil de Sony est une intégration révolutionnaire. Prêt à être combiné aux microphones sans fil numérique de la série DWX de Sony, le récepteur à emplacement élimine le besoin de câbles d’interconnexion, de câbles d’alimentation et de supports de fixation. Le récepteur de microphone sans fil de série DWX devient partie intégrante de la caméra. Il y a même un canal de communication qui part de la caméra au transmetteur du microphone. Ainsi, vous pouvez régler l’atténuation ou réinitialiser le filtre passe-bas pendant une prise de vue. Vous pouvez faire le suivi de l’autonomie de la batterie restante en temps réel, alors une batterie morte ne vous prendra plus jamais par surprise. Et vous pouvez faire tout cela à partir du viseur du caméscope. Plus besoin de se rapprocher de son sujet, de retirer l’émetteur ou de tripoter.

La paire d’antennes au haut du PXW-X500 fait partie d’un récepteur de microphone sans fil de série DWX, vendu séparément. Pour une opération intégrée, le récepteur s’insère directement dans le boîtier de la caméra.

Casque d’écoute Sony de série 7500

Quand vient le moment de surveiller le son, le casque d’écoute MDR-7506 de Sony est de facto le standard partout, des journalistes et équipes de production sur le terrain aux studios d’enregistrement et équipes du son pour un concert en direct. Le casque d’écoute offre une qualité sonore fiable, une grande robustesse et une isolation appréciée du son ambiant.

Demandez à n’importe quel expert du son de vous parler du MDR-7506 de Sony. C’est un classique de l’industrie.

Sony et l’audio

Bien que les cinéastes de documentaires puissent associer Sony aux caméras, nos racines en audio sont encore plus profondes. Notre tout premier produit était une console de mixage audio. Notre premier exploit était un enregistreur à bande audio. Le microphone condensateur C-37A classique de Sony est devenu un pilier des enregistrements jazz et pop. Les casques d’écoute, les systèmes de microphones-cravates et de microphones sans fil de Sony sont des appareils communs dans l’univers professionnel de l’audio.

Comme l’atteste cet enregistreur à bande audio de type G des années 50, Sony a d’abord été une entreprise audio.

Mémoire et stockage : la simplicité de l’enregistrement sur carte

Le transport de documentaires vidéo nécessite un entretien méticuleux et des chargeurs bien entraînés. Le transport de cassettes nécessite des tambours vidéo rotatifs plus tous les types de caméras, de ceintures et de poulies. Les systèmes d’enregistrement sur carte d’aujourd’hui éliminent toutes ces nécessités. Sans pièce mobile, le système d’enregistrement est réduit à un simple logement pour carte. Entretemps, les cartes elles-mêmes ont des capacités de stockage et des vitesses de transfert sans précédent.

Excellente performance

Les cartes mémoire haute performance d’aujourd’hui vous donnent accès à une boîte à outils incroyablement bien remplie de fonctions numériques, incluant la résolution 4K, l’enregistrement RAW et des fréquences d’images élevées High Frame Rate. C’est pourquoi Sony a insisté sur des cartes mémoire beaucoup plus puissantes que la normale. Et c’est également pourquoi nous avons conçu une série de cartes et de lecteurs de carte qui trouvent un équilibre entre la haute vitesse, la grande capacité, une solide gestion des données et un prix abordable.

À gauche, la carte AXS de série A, avec son adaptateur de carte fourni. Au centre, une carte SxS® Pro+. À droite, une carte XQD™ avancée.

En plus des cartes SxS® elles-mêmes, nos logements pour carte SxS sont également compatibles avec des supports grand public abordables par l’intermédiaire d’adaptateurs de Sony. Bien sûr, la performance varie. Ce ne sont pas tous les supports grand public qui prendront en charge les vitesses de lecture et d’écriture nécessaires pour un enregistrement professionnel à la fine pointe de la technologie.

Mal pris, une carte SDXC® grand public, Memory Stick® et XQD™ peuvent fonctionner dans les emplacements SxS en utilisant les adaptateurs de carte MEAD-MS01, MEAD-SD02 et QDA-EX1 de Sony.

Flux de travail non linéaire

Enregistrer des prises vidéo de documentaire en fichiers de données ouvre la porte à un monde de possibilités du point de vue du flux de travail qui était difficile, voire même impossible, d’atteindre avec les cassettes vidéo. Maintenant, il est possible de déplacer des prises de vue à travers plusieurs interfaces de données, comme l’USB 3.0 et le eSATA. Ou vous pouvez partager le contenu sur des réseaux de données comme les réseaux locaux et la technologie LTE. Ou encore même archiver les prises sur des serveurs de données. Les éditeurs non linéaires et les ensembles de correction des couleurs offerts par Apple, Adobe, Avid et d’autres peuvent prendre en charge les enregistrements de données de Sony afin de permettre une postproduction rapide et efficace. Certaines restrictions s’appliquent.

Vous pouvez protéger votre œuvre grâce au lecteur Optical Disc Archive ODS-D77U et aux cartouches de Sony.

Gestion et sauvegarde des données

Alors que les bandes originales peuvent être utilisées une fois, puis être entreposées, les données sur carte mémoire doivent être sauvegardées avec attention, puis la carte doit être vidée et réutilisée. Au minimum, vous pourriez obtenir un lecteur de carte USB pour copier le contenu sur le disque dur de votre ordinateur portatif. Mais les productions professionnelles ont généralement besoin de procédures de sauvegarde plus solides et méticuleuses. Sony offre de solides solutions, incluant les lecteurs Optical Disc Archive, les médias Optical Disc et le stockage portatif professionnel.

En savoir plus sur Optical Disc Archive >

En savoir plus sur le stockage portatif professionnel >

Les disques durs de stockage portatifs et robustes de Sony dans un boîtier d’entreposage unique. Offert avec interfaces d’alimentation par bus Thunderbolt/USB 3.0 (1 et 2 To) ou interfaces FireWire® 800/USB 3.0 (500 Go, 1 ou 2 To).

Une révolution de l’enregistrement

Sony permet de puissantes possibilités pour le tournage de documentaires. Des options comme les formats RAW et 4K conservent le meilleur en matière de qualité d’image lors de la postproduction. Ou utilisez une compression qui économise de l’espace et qui est économique tout en offrant une image spectaculaire.

Enregistrement de documentaires : images de qualité impressionnante

Si vous vous souciez de la qualité d’image, nous avons de bonnes nouvelles pour vous. Les continuelles avancées en matière de capteurs d’images, de traitement du signal numérique et de stockage numérique ont offert aux créateurs de documentaires des options de qualité d’image qui dépasse de loin la pellicule 16 mm et qui se rapproche beaucoup de la proéminence difficile du film 35 mm.

La révolution du format RAW

Un système optimal de tournage avec caméra enregistrerait chaque nuance de lumière et d’ombre du capteur d’image, et préserverait les détails de chaque pixel pour les exploiter intégralement en postproduction. L’enregistrement RAW est fondé sur ce concept. Le format RAW combine une résolution optimale à une latitude maximale, pour un « riche négatif » que vous pouvez vraiment manipuler lors de la correction des couleurs.

Qu’est-ce que le format RAW?

Le format RAW provient des caractéristiques de conception des caméras à capteur unique. Le capteur unique ne peut détecter qu’une couleur par pixel : rouge, vert ou bleu. L’attribution de la couleur est déterminée par une matrice de filtre des couleurs généralement disposée selon la matrice de Bayer, c’est-à-dire en damier. Les données originales du capteur constituent le signal RAW, qui conserve le maximum d’information du capteur – avant que le traitement de la caméra, comme le chiffrement gamma et la matrice de couleurs, ne laisse mûrir de nombreuses décisions qu’il vaut mieux prendre lors de la postproduction. Le signal RAW ne peut être visualisé sur un écran. Pour voir une image RVB, les valeurs de couleurs manquantes doivent être calculées lors d’un processus appelé débayerisation.

Les données RAW n’ont qu’une seule couleur par pixel : rouge, vert ou bleu. Les données débayerisées remplissent les vides, offrant alors les trois couleurs pour chaque pixel.

[1] Capteur à puce unique avec matrice de filtre de couleurs Bayer.

[2] Données RAW

[3] Interpolation

[4] Données débayerisées

Tous les formats RAW se ressemblent-ils?

La qualité d’image RAW varie grandement selon les caractéristiques du capteur et même le système d’obturation de la caméra. Les images RAW peuvent incorporer divers degrés de compression numérique. Et les systèmes RAW changent selon la précision de la conversion du signal du capteur au format numérique. Le format 16 bits linéaire enregistré par les F55 et F5 de Sony est non seulement plus précis que beaucoup d’autres systèmes RAW, mais il conserve délibérément une plus grande quantité de nuances difficilement perceptibles à l’œil nu.

Le format RAW 16 bits linéaire de Sony dépasse la capacité de l’œil humain à distinguer les fins dégradés dans le ciel et l’eau dans cette photo prise à l’aide d’une F55 par aerialexposures.com.

Solution de rechange : le format RAW 2K

Si l’enregistrement RAW a bien un mauvais côté, c’est sa quantité massive de données. Les F55, F5 et FS7 de Sony sont compatibles avec l’enregistreur RAW AXS-R5 compagnon, qui fonctionne à un débit d’enregistrement de 960 mégabits par seconde (à 24 ips). Cela signifie qu’il utilise 432 gigaoctets par heure en stockage. C’est pourquoi Sony offre la possibilité d’enregistrer en RAW 2K du plein cadre. Le format RAW 2K de Sony vous donne tout ce que vous aimez de la cinématographie Super 35 sans facteur de rognage ni conversion de téléobjectif sur vos objectifs. Le format RAW 2K est un choix judicieux pour les productions HD, et il ne consomme que le quart des données du format RAW 4K.

À 108 gigaoctets par heure, le format RAW 2K de Sony offre beaucoup des avantages du RAW 4K. Mais il nécessite 75 % moins d’espace de stockage.

[1] RAW 4K [2] RAW 2K [3] 432 Go/h [4] 108 Go/h

La beauté du 4K

Que vous pensiez distribuer votre œuvre en 4K ou non, l’enregistrement en 4K est génial. Grâce à un « super échantillon », une caméra 4K capture une haute définition visiblement supérieure grâce à une texture, des détails et un contraste qui vont au-delà des capacités des caméras HD traditionnelles.

Qu'est-ce que le format 4K?

La définition standard était généralement numérisée à 720 pixels de largeur par 480 pixels de hauteur. La Full HD mesure 1920 x 1080. L’acquisition 4K comporte quatre fois plus de pixels : 4096 x 2160. Une variante appelée Quad Full HD, QFHD ou Ultra HD, comporte exactement quatre fois le nombre de pixels de la Full HD, soit 3840 x 1080. Tous ces pixels donnent une image plus grande et plus attrayante. Le public peut s’asseoir plus près et s’immerger encore plus profondément dans l’histoire sans être distrait par des pixels visibles, des contours flous ou d’autres artéfacts d’image. Les paysages deviennent plus impressionnants, avec un niveau de texture et de détails plus près de ce que nous associons à la pellicule 65 mm. Les graphiques, les titres et les crédits sont beaucoup plus clairs. Le contenu merveilleusement bien tourné en 4K sur un écran 4K peut être tout à fait stupéfiant.

[1] Définition standard, 720 x 480

[2] Full HD, 1920 x 1080

[3] 2K, 2048 x 1080

[4] Quad Full HD, 3840 x 2160

[5] 4K, 4096 x 2160

Le 4K est un format de production et de distribution. Il fait partie intégrante du standard du cinéma numérique et plus de 13 000 écrans de cinéma utilisent des projecteurs 4K de Sony. Il s’agit d’une tendance dans les télévisions haut de gamme, et Sony offre maintenant une gamme complète de téléviseurs 4K, en plus de serveurs domestiques 4K. Les services Netflix® et YouTube™ offrent désormais la diffusion en 4K, et Amazon a annoncé son service de diffusion en 4K.

Sony offre des modèles de téléviseurs 4K allant de 48,5 à 84,6 pouces (taille de l’image mesurée en diagonale).

Que puis-je faire avec le 4K?

Les caméras 4K offrent trois stratégies attrayantes dans l’environnement de distribution d’aujourd’hui.

Le capteur 4K de Sony donne une belle image HD super échantillonnée avec une texture, des détails et un contraste à haute fréquence visiblement supérieurs que les caméras HD ordinaires ne peuvent atteindre.

Utilisez le format qui vous convient tout en préservant l’original comme archive évolutive. Votre bande maîtresse est prête pour un futur lancement en 4K.

Vous êtes prêt à être accueilli dans plus de 13 000 salles de cinéma utilisant des projecteurs Sony Digital Cinema 4K et la nouvelle vague de divertissement à domicile en 4K.

Maîtriser même le temps

Vous pouvez souligner les moments émotionnels de votre projet, déterminer un ton ou la scène en enregistrant des images à une vitesse et en les lisant à une vitesse différente. Le High Frame Rate donne un ralenti élégant. Le Low Frame Rate donne un effet d’accélération.

Jusqu’à 240 images par seconde en Full HD

Les prises HFR peuvent transformer les mouvements de tous les jours en un ballet au ralenti, un délice visuel pour un mouvement élégant. Ces caméras fournissent un maximum de 240 images par seconde (ips) continues en Full HD. Si votre projet lit à 24 ips cinématique, vous obtenez une incroyable image au super ralenti de 10x. La cadence maximale dépend de votre choix de caméra et de format d’enregistrement. La plupart des modes de prise de vue à haute vitesse de Sony offrent une qualité exceptionnelle. Pas besoin de sacrifier la profondeur de bits. Finis le « fenêtrage » du capteur, le facteur de rognage et la perte d’angle de vue. Sony offre une exception si 240 ips ne satisfait pas votre besoin de vitesse. En plus de 240 ips en Full HD (mode rafale), le PXW-FS5 de Sony enregistre également à 120, 480 et une vitesse phénoménale de 960 ips. Lu à 24p, 960 ips donne un super ralenti de 40x (mode rafale, Center Scan, à résolution réduite).

Earth Air Fire Water, une démonstration de la F55 de Sony à 240 ips.

Loading video...

Slow and Quick (S et Q) Motion

L’accélération permet aux fleurs de s’ouvrir sous vos yeux, aux nuages de parcourir le ciel et au lever de soleil d’arriver en quelques secondes. Il s’agit d’un puissant outil pour le rouleau B et l’atmosphère. Les caméras de Sony offrent les effets séquentiels, l’accélération et le ralenti avec une fonction appelée Slow and Quick (S et Q) Motion. Elle vous permet de changer la trame narrative en modifiant la vitesse de l’action et en sélectionnant une cadence entre 1 ips au maximum (par incrément de 1 image par seconde).

Couleur, contraste et codec XAVC

Aujourd’hui, il est possible d’enregistrer vos projets avec une qualité d’image numérique qui était tout simplement impensable il y a à peine quelques années. Vous pouvez bichonner vos images avec l’incroyable détail de la résolution 4K, obtenir les émotions de la cadence d’images élevée High Frame Rate, une échelle de gris étendue jusqu’à une précision de 10 bits et le robuste échantillonnage de couleurs de 4:2:2. Bien sûr, chacune de ces avancées technologiques nécessite une plus grande largeur de bande numérique et de meilleurs taux de transfert de fichier que l’enregistrement HD traditionnel (1080/24p, 8 bits, couleurs 4:2:0). Meilleur est le débit binaire, moins vous ne pourrez enregistrer longtemps sur une même carte mémoire. Mais que faire si vous désirez le beurre et l’argent du beurre? Que faire si vous désirez la meilleure qualité d’image combinée à des débits de données économiques? Afin de satisfaire ces exigences, Sony a créé la famille de codecs XAVC®.

Codec XAVC et précision de 10 bits

Pendant des décennies, les formats numériques utilitaires ont tous utilisé la précision numérique 8 bits, produisant environ 250 niveaux d’échelle de gris pour chaque canal (Y, Cb et Cr). Bien que l’enregistrement 8 bits soit bon pour la diffusion, il est quelque peu fragile lors de la correction des couleurs. Quand vous commencez à rehausser les ombres et à compresser les zones lumineuses, vous pourriez voir des bandes lumineuses à travers les zones de couleurs plates, comme le ciel. C’est pourquoi de plus en plus de productions passent à un enregistrement plus précis et solide, l’enregistrement 10 bits, qui offre environ 1 000 niveaux d’échelle de gris par canal. Le codec XAVC de Sony offre une précision de 10 bits sans pénaliser au niveau des frais de stockage.

Sans une précision suffisante, la correction colorimétrique peut causer des lignes dans l’image, comme dans le ciel (image du haut). Le codec XAVC permet l’enregistrement 10 bits pour produire des images qui résistent mieux lors de la postproduction (image du bas). Images simulées à des fins d’illustration uniquement.

Le codec XAVC™ et l’échantillonnage 4:2:2

Un grand nombre de caméscopes d’entrée de gamme économisent la bande passante en utilisant l’échantillonnage des couleurs 4:1:1 ou 4:2:0. Ces systèmes offrent une résolution intégrale de la chrominance ou du canal Y, tout en utilisant seulement un quart de résolution pour les deux canaux de différences de couleur (Cb et Cr). Bien que les images 4:1:1 et 4:2:0 semblent correcte au premier regard, lors d’une observation détaillée, vous voyez les contours flous à la rencontre de différentes couleurs. Les professionnels savent que la couleur 4:2:2 est beaucoup mieux, tout en offrant deux fois plus d’échantillonnages de couleur que 4:2:0 ou 4:1:1. Grâce à la technologie avancée de compression, le codec XAVC passe à la couleur 4:2:2 sans augmentation égale en frais de stockage.

L’échantillonnage de couleur 4:2:0 conserve un échantillon Y en noir et blanc de chaque pixel, mais enregistre les échantillons couleur Cb et Cr pour seulement un quart des pixels. À titre de comparatif, 4:2:2 conserve deux fois plus d’information sur les couleurs afin d’offrir des images naturellement plus nettes.

échantillonnage de couleur 4:2:0échantillonnage de couleur 4:2:2
Y : 1920 x 1080Y : 1920 x 1080
Cb : 960 x 520Cb : 960 x 1080
Cr : 960 x 540Cr : 960 x 1080

Codec XAVC et 4K

4K est un magnifique format d’image. Mais le 4K nécessite d’enregistrer 8,8 millions de pixels, plus de quatre fois le nombre de pixels pour la Full HD. Ainsi, si vous désirez le 4K sans dépenser autant d’argent en capacité de stockage, vous avez besoin de la technologie de compression avancée. Le codec XAVC est un choix intelligent.

Le code XAVC et la HDR

D’une manière similaire, le tournage HFR à 240 ips demande 10 fois le stockage de données de l’enregistrement classique à 24 ips. Le codec XAVC aide à maîtrise le débit des données, faisant du format HFR une option encore plus pratique.

Le codec XAVC et les longs temps d’enregistrement

Les créateurs de documentaires doivent souvent faire face à une question pratique récurrente : combien de temps prennent les chargements? La magie du codec XAVC, surtout au format XAVC-L (Long GOP), est la capacité d’effectuer des prises de vue à 10 bits impressionnantes, le contenu 4:2:2 Full HD qui respecte le budget à 50, 35 ou même 25 mégabits par seconde. Ainsi, vous êtes en mesure de tourner des heures de contenu sur une seule carte mémoire!

Imaginez plus de huit heures de contenu spectaculaire en HD sur une seule carte de 128 Go. Les PXW-FS7 et FS5 font le travail à l’aide de la version Long GOP du codec XAVC de Sony.

XAVC-L 50 mb/sXAVC-L 35 mb/sXAVC-L 25 mb/s
262 min, FULL HD374 min, FULL HD524 min, FULL HD
QD-G128A (128 Go)QD-G128A (128 Go)QD-G128A (128 Go)

Saveurs du codec XAVC

Le codec XAVC fonctionne aussi bien, car il utilise une nouvelle génération d’outils de compression qui sont fermement ancrés parmi les H.264/MPEG-4 Advanced Video Coding, qui est le standard de l’industrie. Sony doit savoir, nous avons aidé à concevoir H.264. Afin d’aider le plus grand nombre de stratégies de production, Sony offre désormais le codec XAVC de trois manières différentes. XAVC-I. La version intra-image seulement offre une qualité d’image exceptionnelle. Utiliser toute l’intra-image se traduit par une qualité d’image plus constante, même dans les scènes à mouvement rapide. Des outils sophistiqués comme Sequence Parameter Set bits, Picture Parameter Set bits et Multi-Pass Encoding donnent des images d’une qualité jamais vue. Spécifications techniques :

  • Encapsulage MXF
  • 10 bits
  • 4:2:2
  • Full HD à 89 Mb/s (23,98p)

XAVC-L. La version Long-GOP (L) utilise avantageusement la similitude entre les images vidéo pour atteindre un taux de compression encore plus grand. Vous obtenez alors une impressionnante qualité et des débits binaires extrêmement modestes. Spécifications techniques :

  • Encapsulage MXF
  • 10 bits (HD)
  • 4:2:2 (HD)
  • Full HD à 50, 35 ou 25 Mb/s

XAVC-S. La prochaine génération de codec vidéo de consommation. Spécifications techniques :

  • Encapsulage MP4
  • 8 bits
  • 4:2:0
  • Full HD à 60 ou 50 Mb/s

Autres codecs, autres choix

Bien que les utilisateurs soient ravis des résultats obtenus avec le codec XAVC, Sony reconnaît qu’un seul format n’est plus universel. C’est pourquoi ces caméras pour documentaires offrent un éventail de codecs de Sony et d’autres sociétés.

SRFile. Ce codec HD à « compression sans perte visuelle » a servi pour toute une génération de films et d’émissions télévisées d’envergure d’Hollywood. Spécifications techniques :

  • Encapsulage MXF
  • 12 bits ou 10 bits
  • 4:4:4 ou 4:2:2
  • Full HD à 880, 440 ou 220 Mb/s

MPEG HD 422. Le format utilitaire de l’ensemble XDCAM™ HD 422 est bien accepté par les diffuseurs. Spécifications techniques :

  • Encapsulage MXF
  • 8 bits
  • 4:2:2
  • Full HD à 50 Mb/s

AVCHD®. Pour les flux de travail qui utilisent déjà ce codec populaire et généralement compatible. Apple® ProRes 422 HD. Le format natif du logiciel de montage Final Cut Pro® est un choix populaire pour les productions de montage direct. Offert en option à coût supplémentaire pour les PMW-F55, PMW-F5, PXW-FS7 et PXW-X500. Avid DNxHD™ HD. Le format natif des systèmes de montage d’Avid® est un autre choix populaire pour les postproductions simplifiées. Offert en option à coût supplémentaire pour les PMW-F55, PMW-F5 et PXW-X500.

Lecture pour tous, partout

Sony détient la solution pour le bureau du producteur, où le visionnement du contenu doit se faire facilement, aussi simplement qu’en appuyant sur le bouton de lecture. Pour les affichages numériques et les foires commerciales, où la lecture doit être d’une fiabilité à toute épreuve. Pour le terrain, où vous n’avez pas toujours accès à une prise d’alimentation. Et pour les travaux en 4K, où vous n’avez pas nécessairement investi beaucoup en cartes d’interface, en GPU et en processeurs informatiques. Voici le lecteur PMW-PZ1 de Sony, un lecteur mémoire simple et abordable qui prend en charge un grand éventail de codecs, de fréquence d’images et de résolutions.

Le panneau arrière est équipé d’une sortie HDMI 4K, de quatre sorties 3G/HD-SDI et d’une sortie audio gauche-droite, alors que le panneau avant offre une interface USB 3.0 pour la lecture depuis un dispositif externe et un second port USB pour le raccordement d’une souris.

  • Lecture simple avec les boutons Lecture, Arrêt, Précédent, Suivant que tout le monde connaît et comprend
  • Prise en charge de codec flexible, incluant XAVC™ Intra et XAVC Long au démarrage, plus lecture MPEG HD422, MPEG HD (420) et XAVC S avec mise à jour du micrologiciel.
  • Choix de résolutions comprenant 4K (4096 x 2160), Quad Full HD (3840 x 2160) et Full HD (1920 x 1080)
  • Choix de cadences entre 24p et 60p
  • Lit directement les cartes SxS®